Les Maitres Artisans Index du Forum
 
 
 
Les Maitres Artisans Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Girdilin en Lothlorien

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Maitres Artisans Index du Forum -> Auberge -> Rôle Playing
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Girdilin
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2010
Messages: 2 618
Localisation: Palais de Thorin
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 牛 Buffle

MessagePosté le: Dim 6 Nov - 17:33 (2011)    Sujet du message: Girdilin en Lothlorien Répondre en citant

I. Un réveil délicat




                Le soleil brillait en Lothlorien. Une petite brise printanière secouait le feuillage des arbres. Émût par ses actions, celles-ci balançaient les nids qui avaient été construits maladroitement quelques semaines plus tôt. L'air songeur, un individu semblait admiratif devant ce spectacle. Le balancement s'amplifiant, une boule blanche tomba du nid, et, s'écrasa sur le visage de l'homme, qui pleura la créature qui venait de perdre la vie. Il s'essuya le visage... Une catastrophe allait arriver en Lothlorien, il en était sûr!

                Loin de ces futiles agitations, au cœur de la Moria, un nain venait de s'éveiller. Son crâne comprimé, son estomac barbouillé et sa barbe engluée par une substance à l'odeur de houblon, d'orge, de malt, de viande grillée et de sucs gastriques, lui semblait une ravissante récompense à la fête qu'il avait célébrait la veille. Prenant appuie sur une hache mal entretenue, dont le tranchant laissait à désirer, il se releva du mieux qu'il pouvait. A son appareil digestif plaintif, il promit, une fois de plus, de limiter sa consommation de bière lors des soirées. Comme pour sceller sa promesse, il sortit une sorte de petite peluche de son sac, dévissa la tête, qui fit apparaître un goulot. D'une  traite, il prit une gorgée d'un excellent vin qu'il avait acheté en passant près de Bree, formidable lieu d'échange pour tout amateur de bonne boisson.
                Regardant l'obscurité qui environnait la salle du Belvédère Enfoui, Girdilin eut un regard fier sur ses ancêtres. Peu de race était capable d'enchaîner des journées harassantes à bâtir des monuments somptueux dans des endroits aussi reculés et inhospitalier, tout en gardant de l'énergie pour festoyer le soir.Cependant, même si cela le réconfortait, il se rendit peu à peu compte que son abri pour la nuit était une belle crevasse dans laquelle il avait dormi, mais dont il n'avait aucun moyen de sortir. Pire, on voyait parfaitement les lumières du Belvédère, mais celle-ci n'éclairait pas suffisamment l'endroit pour qu'il puisse voir un éventuel passage pour remonter.
                A part des murs abrupts et grisâtres, et le désespoir de mourir de soif, Girdilin ne voyait rien et devint songeur. Pris par ses pensées, il ne vit pas le nain qui le regardait fixement, visiblement agacé de ne pas avoir été remarqué dès son arrivé.
 "Hep toi! Cela ne te dérangerait pas de me saluer? Et puis, de quelle compagnie es-tu? Que viens-tu faire là? Que veux-tu? Quel est ta mission? D'ailleurs, qui es-tu? fit le nain, sur un ton rude.
- Hey, doucement! lança notre nain avant de marquer une pause. J'ai eu une rude soirée, et, les séquelles restent encore présents... Pardonne-moi l'ami, mais, il me faut un peu de temps pour m'en remettre! Dit Girdilin, encore sous le coup des relents qui secouaient le bas de son ventre.



- J'aimerais bien faire preuve de courtoisie, mais, vois-tu, nous sommes ici en terrain hostile. J'en juge par ton langage que tu viens des terres de l'ouest, mais, comme tu es coincé au fond de cette crevasse, je ne peux malheureusement pas juger si tu es un ami ou un ennemi. Avance donc que je t'éclaire de ma torche!"

                S'exécutant, les deux nains se dévisagèrent, et semblèrent satisfait de voir qu'ils étaient chacun de la même race.
"Bon! A ce que je vois, tu fais parti de ces malheureux qui ont encore décidé de s'avancer à l'aveuglette dans ces mines... Et pas dans les meilleures dispositions, d'après ton état. Reste là, je vais chercher de quoi te sortir de ton trou."


L’individu s'en alla alors chercher une corde, et extirpa notre malheureux.


                Chevauchant la chèvre de son sauveur, Girdilin l'examinait. Il était bien vêtu, et, sa chèvre était confortablement équipée. Girdilin jugea que ce n'était pas un simple aventurier perdu dans ces mines.
" Alors l'ami, quel est ton nom? lui demanda son guide providentiel
- Je m'appelle Girdilin. Je viens des collines bleues et je suis le fils...
- Oui, et moi c'est Bragur, la chèvre qui te porte c'est Cabrette, et si je te donne mon âge, le nom de mes ancêtres et de ma lignée, tu en auras vite assez comme moi. Je ne t'ai demandé que ton nom!"

Intrigué par cette rudesse naine qui prenait le pas sur la politesse et les us et coutumes de leur peuple, Girdilin se tut. Et cela n'était pas dans ses habitudes. En effet, il aimait faire connaître son opinion, avancer des arguments à coup de poings bien placés quand il jugeait cela nécessaire, mais, dans ce cas présent, il était perplexe. On le remettait sans cesse en place, et cela ne lui plaisait guère.


                Toujours sur le dos de Cabrette, la chèvre du Rubicorne que le brave Bragur lui avait ordonné de monter, il songeait à sa prochaine approche.

"Mon cher Bragur, cette brave bête est bien chargée et tu m'as forcé à l'utiliser le temps que je reprenne mes esprits. Je t'en suis reconnaissant, même si cela doit être de trop pour une vieille bête comme elle.
- Pardon? Une VIEILLE bête? Pour information, cette BÊTE transporte le double de ton poids, équipement compris, du seuil de Durin à la 21ème salle tous les jours. Tu as de la chance qu'elle ne te comprenne pas. Et sache qu'elle n'a que 2ans!
- Elle est peut-être jeune, mais, si elle fait ce trajet depuis quelques jours seulement, pour un nain en visite dans ces mines, elle risque bien moins qu'une personne chargée d'effectuer un transport sur cette ligne régulièrement.
- Et bien l'ami. Je crois mal te comprendre. Réponds-moi : sous-entends-tu que je sois en visite dans ces cavernes infestées d'orque et de gobelins ou que je m'amuse à découvrir les splendeurs de nos ancêtres pour mon seul loisirs?
- Sinon, pourquoi diable traîner ici, à secourir un ivrogne égaré dans une crevasse?
- Mais pour notre peuple voyons! Pour qu'il reprenne possession de ces cavernes trop longtemps abandonnées à ces chiens d'orques et à ces vils gobelins!
- Tu es donc un fier guerrier accompagné... D'une chèvre?
- Mais bien sûr que non l'ami! Je suis approvisionneur pour cette expédition. Je convoie de la nourriture, des vêtements, des armes, et d'autres denrées plus précieuses entre les différents points de ces mines.
- Ah, très bien. Et dire qu'ici, il y avait un nain qui pensait que la vie de l'autre l'ennuyait..."


                Content d' en savoir un peu plus sur son sauveur, Girdilin attrapa sa gourde empaillée, prit une gorgée, et la tendit à Bragur. Celui-ci refusa de la main

"Non merci. Je me rincerais le gosier une fois ma mission quotidienne achevée. Cependant, je dois dire que tu m'as bien avec tes questions, mais, à présent, c'est à toi de m'en dire un peu plus sur ce qui t'a amené ici. Si j'ai bien compris, ce que tu as tenté de baragouiner avant, tu dois te rendre à la salle de la croisée des chemins. Je veux bien t'y accompagner, mais, j'ai besoin de quelques explications avant.
- Et bien, vois-tu, tout cela est lié à mon "pedigree", Dit Girdilin sur un ton sarcastique. Mon père, un nain ayant beaucoup voyagé, s'est mis en tête de me faire découvrir le monde, et, mieux encore, ses richesses. Et pourquoi pas les ramener avec moi, si cela pouvait nous permettre de les ajouter à notre collection familiale. N'ayant aucun soucis avec l'aventure, le goût de l'or me laisse cependant un peu plus indifférent, même si je ne lorgne pas une bourse bien pleine. C'est même par cela que tout a commencé.
- Je la trouve bien longue ton histoire, et, nous n'y apprenons toujours pas le sujet principal, à savoir pourquoi vouloir aller dans cette fameuse salle? 
- Je vais aller droit au but donc : Je dois rencontrer un nain nommé Bosi pour une mission capitale."
Sur quoi, Bragur s'arrêta, regarda fixement notre héros et s’esclaffa : "Ah, une mission de ce cher Bosi! Et bien, je vais déroger à ma règle et boire un coup à ta santé. Si tu aimes l'aventure et que tu n'es pas avare,  dit-il avant de repartir dans un fou rire, tu vas t'amuser! Et ne m'en demande pas plus, je n'aimerais pas gâcher la surprise..."


                Malgré cet emportement énigmatique, Girdilin était assez satisfait de lui, car, durant leur voyage jusqu'à la salle de la croisée des chemins, il eu un compagnon de route plus enclin au dialogue et aux blagues, blagues que seuls des nains peuvent comprendre.
-------------------
Un nain, ça va. Deux... Bonjour les dégâts!
-------------------------------
"Celui qui excelle ne discute pas, il maîtrise sa science et se tait" Lao-Tseu


Dernière édition par Girdilin le Dim 22 Avr - 18:09 (2012); édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 6 Nov - 17:33 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Galigan
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2010
Messages: 994
Localisation: Le Poney Fringant
Féminin Verseau (20jan-19fev) 猪 Cochon

MessagePosté le: Mer 9 Nov - 18:55 (2011)    Sujet du message: Girdilin en Lothlorien Répondre en citant

La shuiiiiiiiiiiiiiiiiiite !!!  yeah
-------------------
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Thiriell
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 09 Aoû 2010
Messages: 1 171
Localisation: Dans mon slip
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 虎 Tigre

MessagePosté le: Mer 9 Nov - 21:40 (2011)    Sujet du message: Girdilin en Lothlorien Répondre en citant

C'est très bon Girdi, on attend la suite avec impatience Okay
-------------------


Dame de Glace & Reine des Lapins

Noob d'Or 2010 dans la catégorie "Ils sont gentils"
C'est vrai que je suis très gentil Smile

"Etre bordé de mers ne fait pas de vous un marin, j'ai un pote qui a le cul bordé de nouilles et qui est incapable de faire un spaghetti acceptable !" @Le légendaire Tapedur
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Souricia
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2010
Messages: 1 983
Localisation: Près de vos bourses
Féminin Gémeaux (21mai-20juin) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Dim 22 Jan - 17:37 (2012)    Sujet du message: Girdilin en Lothlorien Répondre en citant

Girdilin sur sa Cabrette s'en allaientt à la croisée des chemins.... Beau morceau de livre épique, ami; et ensuite ??? Okay
-------------------
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Grangul
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 22 Jan 2012
Messages: 39
Localisation: Ered-Luin
Masculin

MessagePosté le: Dim 22 Jan - 17:44 (2012)    Sujet du message: Girdilin en Lothlorien Répondre en citant

J'aime beaucoup ta façon d'écrire ! J'attend la suite moi aussi avec impatience Smile 
Revenir en haut
Skype
Girdilin
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2010
Messages: 2 618
Localisation: Palais de Thorin
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 牛 Buffle

MessagePosté le: Dim 22 Avr - 18:08 (2012)    Sujet du message: Girdilin en Lothlorien Répondre en citant

II. Une mission ingrate                



                Après quelques heures à parcourir des sentiers humides et glissants, parsemés de rocs instables, nos deux nains n'eurent aucune difficultés à rejoindre la salle de la croisée des chemins. Il y avait bien l'épisode où un gobelin, sans doute égaré, faillit les déranger, mais, quelques coups de hache bien placées, et une rapidité d'exécution de Bragur leur permit d'éliminer l’intrus et de se mettre à couvert rapidement derrière l'un des nombreux miroirs qui ornent la Moria.. Lorsqu'ils arrivèrent à destination, Bragur confia sa chèvre à Styrlak, un brave garçon d'écurie, si vous me permettez de nommer ainsi un enclos à chèvre. Celui-ci leur indiqua une salle, au sommet d'un escalier haut de 16 marches, où, semblait-il, Bosi s'entretenait avec un responsable local.
                N'ayant d'autres choix que d'attendre, Bragur emmena son protégé dans une petite salle en hauteur, au plafond exagérément haut, qui servait de salle de séjour aux voyageurs. Ils échangèrent quelques mots avec Slothi, un nain bourru, à l'air grave, aux cheveux brun et court, mais à la barbe aussi longue que les chants elfiques un soir d'été. Le convoyeur de la Moria offrit le repas à notre héros et à leur compagnon d'un temps. Ainsi passèrent un ragout de bœuf, transporté dans une poterie adaptée à la nourriture des longs voyages, ainsi que quelques litres d'un excellent vin rouge que Girdilin reconnu immédiatement, pour en avoir souvent bu à l'auberge du Palais de Thorin. Après ce frugal repas , le bienfaiteur du moment sortit trois tasses, et prépara du café pour tous les trois. L'invité de dernière minute en profita alors pour parler de la Moria, et plus particulièrement de cette salle. Ainsi, on pu apprendre que cette énorme pièce, décorée d'incroyables motifs nains, et soutenue par d'imposantes colonnes, était à un carrefour entre divers chemins pour se rendre à la vingt-et-unième salle, et servait ainsi d'avant poste. Elle occupait également la fonction d'abri et de centre de réapprovisionnement aux nains partis reconquérir l'un de leur plus grand trésor : les mines de la Moria. En son centre avait été érigé un ancien puits, destiné à relier cet étage au Système Hydraulique, l'incroyable complexe de gestion et d'acheminement de l'eau de Khazad-Dûm.

                Après quelques instants, on entendit un grand bruit: une porte claqua dans un fracas monumentale, si bien qu'elle réveilla quelques gobelins qui sommeillaient pendant leur embuscade non loin de là. Un nain furieux fit son apparition.
"C'est lui! s'exclama le convoyeur de la Moria à l'attention de Girdilin, pointant du doigt un nain ronchonnant. Il faudra que tu lui montre du respect, mon ami, ou sinon, tu regretteras d'être venu. Étant donné son air, je pense qu'il vaut mieux attendre un peu qu'il soit calmé, à moins que tu ne veuilles risquer de te voir attribué une mission ingrate." Ils examinèrent alors Bosi. Il s'agissait d'un nain robuste, à l'allure fier mais sévère. Il portait des vêtements simples, de couleurs rouge bordeaux et bleu violet, taillées dans un tissu solide, très probablement du lin. Une barbe brune couvrait une bonne partie de son visage, et venait se tremper dans un verre qui lui servait à se désaltérer.
                Buvant goulument, il examinait un parchemin qu'il tenait dans son autre main, s'avançant vers l'orifice central. Y voyant une opportunité pour briller face à son futur employeur, Girdilin se leva, et dégringola les escaliers en criant tel un animal enragé. Voyant son commanditaire sur le point de trébucher, il pour s'empressa de saisir la manche de sa veste et tira fortement dessus pour l'amener à lui. Ayant usé d'assez de force, Bosi ne résista pas et tomba en arrière, troquant une hypothétique chute mortel contre un atterrissage sur individu qu'il ne connaissait pas.

                Écrasé par Bosi, mais rassuré, Girdilin tenta de se dégager et s'essuya le visage, que la chope avait souillé. S'attendant à un remerciement, il ouvrit la bouche pour se présenter et recevoir humblement une récompense verbale, quand soudain, Bragur se mit en rogne. "Mais que t'arrive-t-il donc, jeune fou?" Cria-t-il. Bragur en profita alors pour s'avancer et se faire remarquer :
- Bien le bonjour Bosi.
- Bonjour à toi, Bragur! S'exclama le nain irrité. Connais-tu cet impotent?
-  Et oui, malheureusement. C'est un aventurier venu pour t'aider dans quelques missions, de ce que j'ai pu comprendre de ses borborygmes. Il semble qu'il apprécie à exprimer sa fougue par moment.
- Je vois ça.  Se retournant vers Girdilin, qui observait la scène en se demandant quand est-ce qu'on le remarquerait. Dis-moi donc, jeune nain, quel est ton nom? Et par pitié, ne m'agrippe pas pendant que tu me réponds.
- Euh... Mon nom? Euh... Eh bien... Balbutia l'aventurier.
- Il se nomme Girdilin! Se précipita Bragur. Pardonne son attitude, nous venons de partager du vin de Duillond. Cela a du lui monter à la tête! N'est-ce pas l'ami? Dit-il tout en fusillant du regard le maladroit.
- Je comprends mieux à présent pourquoi il s'est jeté sur moi sans réfléchir. S'adressant à Girdilin. Et bien, sache mon petit que cette place est mon lieu d'étude habituel, tu n'avais donc aucune crainte à avoir pour moi.
- Mais, je... Euh... Enfin... Bégaya l'imprudent.
- Oui, j'aurais du le prévenir. D'autant que je t'ai vu sortir énervé de chez Brogur. Que s'est-il passé?
- Oh, pas grand chose. De simples broutilles, et des compromis à devoir faire avec ces elfes de la Lothlorien. Ils ont besoin d'aide, et veulent des bras pour les aider dans leur lutte contre Dol Guldur. Comme si j'avais le temps et suffisamment de nains à disposition. D'ailleurs, jeune nain... Girdilin sentit alors un regard lourd se poser sur lui.  Tu es bien venu pour que je te confie des missions?
- Et bien, oui. Je vous ai envoyé un courrier il y a quelques semaines. J'ai été envoyé par mon père, le grand...
- Attends que je réfléchisse... Cela me rappelle bien quelque chose... Girdilin, c'est cela? Oui, je crois me souvenir. J'ai bien reçu il y a de cela quelques jours une lettre... D'ailleurs, le nom de ton ancêtre y figurait et cela m'avait troublé. S'agit-il bien de Tapedur, Le fameux Tapedur? Celui dont on narre tant les exploits?

Tout en hésitant à répondre, Girdilin acquiesça tout de même. Bosi reprit :
- Alors, je vois mieux de qui tu descends, et, qui est celui qui t'a légué ce caractère brusque.
- Mais, c'était un acc...
- Allons, voyons. Il faut que tu saches que ton père et moi avons passé quelques moments ensemble dans ces mines, à aider le campement d'Anazarmekhen à se monter. Cela fait bientôt deux ans. Deux ans et UNE CHÈVRE! Oh oui, ma brave Pépite... Notre mission était de ramener du matériel de construction, emprunté des ruines des anciens palais de la Moria, pour remettre en état les ponts de cette région torride. Ton père, toujours très confiant, avait choisi lui-même l'itinéraire de retour à prendre, bien plus périlleux, et, avait chargé ma chèvre plus que de raison. Nous nous approchions d'un des dits ponts pour y décharger la marchandise, quand la pauvre bête eut le malheur de suivre cet énergumène d'un peu trop près. C'est ainsi qu'elle testa malgré elle la solidité de la parcelle que nous traversions, et tomba précipitamment dans la lave des profondeurs ardentes. Sa chute fut si rapide que ni ton père, ni moi, n'avons pu intervenir pour la retenir, ce qui, ma foi, fut une bonne chose : celui de nous deux qui aurait tenté, se serait retrouver avec elle. Depuis, il a une dette envers moi, et, j'attends le jour où il la remboursera avec impatience. Mais, je vois qu'il a enfin trouvé un moyen de s'acquitter de son du. 
- Comment cela? Ce que mon père a comme dette ne me concerne pas. Je sais qu'en tant que fils, je me dois de l'honorer, mais cela se limite à ses erreurs de jugement et son capital dépense!
- Est-ce là l'attitude d'un nain? Ne pas honorer ses ancêtres?
- Ma foi, non, mais...

- Assez! Jeune irrespectueux! De toute manière, je dois te confier une mission, alors, écoute moi bien : J'aimerais que tu te rendes en Lothlorien, chez un dénommé XXXX. Il a sollicité notre aide, aussi, tu devras écouter ce qu'il a dire, et, devra répondre à ses demandes. Notre objectif est simple : aider les elfes de la Lothlorien!
A ces mots, Girdilin sentit le sang bouillir en lui.
- JAMAIS! Je suis ici pour aider à reconquérir la Moria, non pas pour aider ces individus qui n'ont su nous aider quand nous avions besoin d'eux!
- Oh que si tu iras mon petit jeunot, et, j'aurais enfin ma revanche sur ce vieux Tapedur! Dit Bosi, en ricanant.
A ces mots, Girdilin leva sa main et gifla violemment Bosi.
- Voilà ce que vous méritez vieux fou! Si vous ne vous sentez pas capable de me confier une mission digne de cela, je peux m'en aller d'ici!
Bosi, furieux, regarda alors notre héros puis, renvoya à son tour trois violentes claques, qui figèrent l'aventurier. Un silence suivit les échos des claquements de chairs. Les deux nains se dévisagèrent encore quelques minutes, puis, Bosi, reprit :
- A présent que j'ai ton attention, J'aimerais que tu reconsidères ma question : Acceptes-tu oui ou non d'aider nos alliés de la Lothlorien?
Girdilin, caressant ses joues endolories, acquiesça d'un oui lourd, et prit l’ordre de mission que Bosi lui tendit. Après cette douloureuse discussion, il s'en alla préparer ses affaires.
-------------------
Un nain, ça va. Deux... Bonjour les dégâts!
-------------------------------
"Celui qui excelle ne discute pas, il maîtrise sa science et se tait" Lao-Tseu


Dernière édition par Girdilin le Dim 22 Avr - 21:30 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
thaltar
Membres actifs

Hors ligne

Inscrit le: 28 Déc 2010
Messages: 1 294
Localisation: Manosque
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 猴 Singe

MessagePosté le: Dim 22 Avr - 20:52 (2012)    Sujet du message: Girdilin en Lothlorien Répondre en citant

Se frottant la barbe, Thaltar se saisit des écrits laissé là dans la bibliothèque, prit un verre de vin et s'assit dans un fauteuil. Il entama une longue lecture  écrite en  khuzzdul pour ceux de sa race. Il comprit la situtation et songeur reposa les manuscrits , alluma une bonne pipe de sugro  tout en tirant quelques bouffées, il s'imagina la tête de Girlidin à la suite de son entretien avec Bosi. Ses joues rosies non pas par le froid mais portant là quelques marques de doigt bien épais. Il attendait la suite de ses récits avec le plus grand intéret.
Merci à toi Girdi, vivement la suite. yeah
-------------------


Quand ça va mal, dis toi que malheureusement y a pire que toi .
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:37 (2017)    Sujet du message: Girdilin en Lothlorien

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Maitres Artisans Index du Forum -> Auberge -> Rôle Playing Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation